Kpniot case Ex Robotics header

Dans les lieux dangereux, on envoie les robots

Imaginez-vous un site dangereux situé dans une région éloignée, une installation gazière par exemple. Pour assurer la sécurité du site, il est indispensable d’effectuer des inspections. Mais celles-ci présentent un risque potentiel élevé pour les employés envoyés pour les réaliser. Et elles peuvent être coûteuses. Et s’il était possible de recourir à un robot connecté qui serait la vue, l’ouïe et l’odorat des opérateurs humains ? ExRobotics a développé le premier opérateur robotisé destiné aux installations éloignées sans présence humaine.

ExRobotics
Kpniot case Ex Robotics videoposter

Robots au poste de surveillance

Des robots remplaçant l’homme. Il s'agirait en fait d'une excellente solution quand il s’agit d’inspecter des environnements dangereux, tel que installations gazières, raffineries de pétrole, usines de produits chimiques ou plateformes offshore. Assurer la sûreté d’installations éloignées comporte des risques potentiels élevés, outre les coûts impliqués. La société néerlandaise ExRobotics a conçu un robot connecté robuste, le ExR-1, capable d’exécuter les inspections de sécurité. Sans nécessiter la présence d’êtres humains où que ce soit à proximité.

Kpniot case Ex Robotics text image2

Certification, défi relevé

Construire un robot piloté à distance ou même un robot autonome est un véritable défi. Plus complexe encore est le développement d’un engin électrique qui soit suffisamment sûr pour fonctionner dans les installations gazières ou usines de produits chimiques, électricité et gaz formant une combinaison hautement inflammable. ExRobotics a relevé ces deux défis en développant leur EXR-1, le tout premier robot modulaire à distance, certifié fonctionner dans les installations potentiellement explosives (certification ATEX/IECEx zone 1).

Utilisant la connectivité M2M, le robot ExR-1 peut être contrôlé partout dans le monde. Il peut même opérer de manière autonome. Équipé d’une caméra, d’un microphone et de capteurs de détection de gaz, le robot constitue la vue, l’ouïe et l’odorat de son opérateur, qui peut être situé à des centaines de kilomètres.

« Où que nous déployions un robot, nous voulons toujours le meilleur réseau disponible »
- Iwan de Waard, founder of ExRobotics

Connexion sur quatre continents

Depuis sa création en 2016, ExRobotics a produit plus de 30 robots, opérationnels aujourd’hui sur quatre continents. Ces robots nécessitent une connectivité fiable, qui doit permettre leur pilotage à distance. Mais aussi l’envoi et la réception des données vidéo, audio et des capteurs, sans latence. « Le bon fonctionnement du ExR-1 dépend de sa connectivité » affirme Iwan de Waard, fondateur de ExRobotics. « C’est simple, sans une bonne connexion, nous n’avons pas de produit. »

La société s’est tournée vers KPN IoT en raison de la connectivité M2M offerte. Les robots opérant dans des endroits éloignés, ExRobotics doit disposer d’une connexion excellente où que ce soit. « Où que nous déployions un robot, nous voulons toujours le meilleur réseau disponible » déclare Iwan de Waard. « Nous nous félicitons de bénéficier de l’itinérance non dirigée qu’offre KPN. » Le ExR-1 utilise actuellement la connectivité 4G. KPN et ExRobotics explorent également la connectivité nouvelle génération, à travers leur collaboration au sein du Field Lab 5G de KPN.

Kpniot case Ex Robotics text image

Qui appeler en urgence ?

Récemment, ExRobotics a eu l’occasion de faire au Moyen-Orient une démonstration de son ExR-1, en présence du ministre saoudien de l’Énergie. Mais juste avant la démonstration, l’équipe a rencontré un problème technique avec le robot. Iwan de Waard : « Dans une telle situation, savoir que je peux appeler KPN le jour comme la nuit est primordial. » Avec l’aide de KPN IoT, le robot a pu être connecté et en état de fonctionner - bien à temps pour la démonstration.

Vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus sur ce que nous pouvons faire pour vous ?

Contactez-nous
Have a question? Let's get in touch!